Week-End à Kpalimé - Episode 5 - La cascade de Wome
  

Week-End à Kpalimé - Episode 5 - La cascade de Wome

Kpalime, Togo le 18/03/2012

 

Nous voilà maintenant frais, dispos et prêts à partir pour une après-midi à la cascade.

Nous partons vers la route principale, à 10 minutes de là, pour trouver des Zems.

La négociation est dure, mais nous finissons par tomber d'accord sur un arrangement honnête dirons-nous.

Nous finissons donc à 2 sur les Zems et comme d'habitude, c'est reparti pour une course. Le problème cette fois ci : la route. En effet, c'est un peu une route à la mario kart avec des pièges à éviter, du genre banane ou bombe. En effet, la surface en nids de poule est, comment dire, plus élevée que la surface de route goudronnée donc la course est rythmée par des zig-zags et par les trous pris à pleine vitesse. Et pardonnez-moi l'expression mais je me suis fait défoncer le cul et j'ai même un testicule qui a failli remonter et ne jamais redescendre.

 

Après 20 minutes de course, arrêt à la douane donc on met le pied à terre et on à pieds avec motos à pied. Ras-le-bol d'être à 2 sur la moto, je décide donc de monter seul sur une autre moto et devinez sur qui je tombe, le pilote chevronné de la veille qui nous avait fait gagner la course. Il me regarde avec un sourire et me dit gaiement "On va gagner", ça vous donne une patate. Pas le temps de respirer, nous voilà déjà partis en trombe, ce mec prend la course plus au sérieux que nous. 

Hop hop hop, on freine un bon coup et on s'arréte à l'asso qui fait payer l'entrée de la cascade. Surprise surprise (4500 FCFA pour le groupe). Négociations faites en 15 "petites" minutes sous une chaleur, comment dire, torride.

Ceci terminé, on repart pour une course folle. Après 500m, on bifurque sur la droite sur une route de terre et de cailloux méga dangeureuse et je pensais donc que la course était terminée mais que nenni, ce mec est vraiment fou.

 

Il fonce à toute allure sur la route, c'était magnifique de maitrise, on a vite perdu les autres, et après 10 min durant lesquelles j'ai chié dans mon froc, nous arrivons enfin à l'entrée de la cascade. Nous patientons 5min pour que les autres retardataires débarquent.

 

Les voilà arrivés et recommence la négociation pour savoir si les Zems peuvent nous attendre. Sinon nous serons obligés de repartir à pieds dans la nuit : Youpi. Tout ceci avec en arrière fond, le son d'un orage en approche.

 

Je commence donc à être plutôt impatient et je prends les devants pour aller direct à la cascade. Après une descente assez raide en escalier d'environ 300 m.

Je découvre cette cascade magnifique de fraîcheur.

Ni une ni deux me voilà en short et déja dans l'eau alors que les autres ne sont pas encore là. Et là s'ensuit une baignade revigorante avec une bande d'africains ne savant pas nager. La chose amusante, c'est de voir les conducteurs de Zems descendre à leur tour pour venir s'amuser avec nous, la deuxième chose c'est de voir tous les gens qui étaient là s'en aller un par un parce-que nous, on s'impose. Des leçons de nage de moins de 5 min s'improvisent, mais des leçons plutôt sympas. Parce-que si j'avais fait comme mon père, je les aurais balancé au milieu des profondeurs avec pour seule aide des coups de perche dans la gueule pour leur apprendre. Le temps de prendre quelques photos de groupe et nous voilà hors de l'eau pour le retour.

Pour le retour, je fais un cadeau à mister pouce et je lui laisse le plaisir de prendre la route avec notre ami le pilote fou, à peine le temps de les voir partir,

je prends mon zem avec Baniok. Mais que c'était lent, mais lent, je regrettais déjà mon ami. Heureusement, sur la route, il nous attendait et sans réfléchir, je décide de monter avec Gauthier sur la moto pour une méga course face à Razak et Baby, là aussi, j'ai pris cher à mon cul. Malheureusement, nous n'arrivons que deuxième, ça peut arriver.

Arrivés à la maison, un dernier rapas avec de la bonne pâte et une bonne sauce. Nous attendons Razak, parti dire au revoir à sa copine et nous voilà repartis sur la route pour trouver un taxi-brousse en direction de Lomé.

Un voyage en taxi brousse assez serré et expliqué dans l'article "Qu'est ce qu'un taxi brousse?" 

 

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Togo