Week-End à Kpalimé - Episode 3 - Soirée au CIA
  

Week-End à Kpalimé - Episode 3 - Soirée au CIA

Kpalime, Togo le 17/03/2012

 

Nous prenons les Zems, et direction les locaux de la CIA pour une soirée reggae.

Sur la route, je ne saurais pas vous expliquer comment cela a commencé, mais nous nous sommes retrouvés à faire une course de Zems dans la nuit. La course fut serrée mais la victoire revient au meilleur, Samba Diallo.

En attendant les derniers de la course, qui ont mis un bon 5 min à arriver, nous essayons de rentrer dans les locaux sans nous casser une gamelle puisque la luminosité est de 0.

Nous arrivons vers 20h15 et la soirée annoncée à 19h30 n'est toujours pas commencée. Pas de surprise. Nous découvrons les lieux.

Nous décidons en attendant d'aller boire une petite bière au bar de l'asso. Au bout de quelques minutes, un des musiciens commande et nous fait gouter un alcool qui se rapproche du jaegermeister, mais en un peu plus fort. Un régal.

Nous discutons ensuite avec un volontaire anglais qui est au sein de l'asso depuis quelques semaines, et nous nous découvrons un immense intérét pour cette association qui présente des projets nous correspondant, ceci dans une ambiance musicale plus que chaleureuse et rythmée.

Nous décidons d'aller voir le président de l'association (Kaza) et de discuter avec lui de la possibilité de venir faire un petit séjour dans son association pendant environ 2 mois et demi.

Celui-ci s'annonce ravi de nous revoir et nous propose de nous faire visiter l'asso dès que nous en aurons l'occasion. Nous échangeons donc nos divers coordonnées et continuons la soirée.

Elle débute par un spectacle d'enfant avec du djembé et de la danse et s'enchaine avec des concerts de plusieurs musiciens.

Au cours de la soirée, une jeune fille débarque et par un heureux hasard, il s'agit d'une amie de classe de Johanna. Parce que je suis poli, je décide de me présenter et de lui tenir compagnie.

Sophie et moi discutons donc ensemble et dans la discussion, je lui explique un peu notre projet du dimanche matin qui  est de grimper sur le pic Agou. Je lui propose bien poliment si elle veut faire parti de l'aventure et avec surprise elle est plutot enthousiaste et décide de venir avec nous pour un départ à 6h30.

Je reste sur mes reserves car ne jamais prendre au sérieux les promesses d'une soirée. 

Pendant notre discussion, une envie de pisser apparait, je décide d'aller satisfaire ce besoin à l'extérieur, et je vois nos amis Razak, Baniok, Baby et un autre ami du cybercafé faire un rap à l'extérieur. Après avoir été chercher Mr Pouce, nous nous joignons à la féte. Après quelques minutes, ils sont chauds pour monter sur scéne et nous faire profiter de leur talent. Encore une fois, je n'y crois qu'à moitié.

 

 

Cependant, je reviens m'assoir à coté  de cette chère Spohie, et après quelques instants, je vois notre ami Razak (après une demi bière ce qui est assez pour lui) et son ami monter sur scéne et faire leur show. Et bah mes aieux, c'était du lourd et ils ont mis une sacrée ambiance.

Après ce petit instant rap, Sophie qui est une fille plutot sympa, nous fait découvrir le Sodabi, un alcool fait à partir du Vin de palme et qui tape entre 60 et 80° je ne sais toujours pas. Un alcool à vous faire arracher la pomme d'adam et qui a la propriété de faire ouvrir en grand vos pores de la peau, ce qui permet donc à votre de corps de perdre 2L d'eau en moins d'une minute, ca fait plaisir. On découvre également le mélange Sodabi-Bissap (c'est pas dégueu).

Autre surpirse, un musicien joue et chantonne Plus rien ne m'étonne de Tiken Jah, ni une ni deux notre ami Razak nous improvise un Slam sur scéne digne des plus grands. "Afrique, mon Afrique! ..."

00h : Demain il faut se lever à 6h pour grimper le Pic, donc la soirée se termine. Le manque de Zem à cette heure et la distance font que le groupe rentre en 2 voyages. Nous prenons le 2ème pour profiter un max.

Une fois les Zems revenus, on fait la bise à Sophie et on repart.

C'est à ce moment précis que nous rencontrons l'homme le plus fou de Kpalimé. En effet, après que moi et Mr Pouce soyons montés sur le Zem, la course peut reprendre avec en face Razak, Baniok et Adjara. Ce pilote après nous avoir fait vibrer par sa maitrise du guidon à une main tout en tenant son phare de l'autre et tout ca à 80km/h dans la ville avec nids de poule, nous ramène gentiment à la maison où nous mangeons rapidement du riz avant d'aller essayer de dormir sous la chaleur torride de la nuit en attendant une journée de dimanche bien chargée.

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Togo