La Région Maritime - Jour 1 - Agbodrafo
  

La Région Maritime - Jour 1 - Agbodrafo

Agbodrafo, Togo le 25/03/2012

 

Nous voilà partis pour un voyage de 4 jours au coeur de la région maritime. Notre voyage commencera à Agbodrafo, une ville réputée pour avoir été un point clé de la traite d'esclave et pour son coté bord de mer. Nous visiterons ensuite Aneho, avec ses mangroves et son charme colonial. Nous irons également à Togoville, avec à ses côtés, le grand lac Togo et sa réputation de ville du vaudou. Enfin, nous terminerons par une descente du fleuve Mono en pirogue avec un départ dans un petit village à la frontiére avec le Bénin et appelé Aveve.

Avant de commencer, laissez moi vous raconter un peu la préparation du voyage :

- Tout d'abord, au lieu de galérer dans la recherche d'hotel qui ne sont pas du tout dans l'esprit trip selon moi et gauthier, notre ami Razak encore une fois (ce mec est une perle), nous propose d'appeler un de ses amis qui pourra nous loger, pour le remercier nous lui offrons de voyager avec nous le dimanche afin qu'il puisse revoir son ami d'enfance Maurice et des membres de sa famille.

- Ensuite pour loger dans Togoville, nous avions décidé de faire appel à une association conseillée par le Petit Futé, il s'avéra plus tard que la aussi ce n'est pas dans l'esprit de notre trip, explication à venir. 

Nous voilà donc dimanche matin, il est 7h et le réveil est plutôt facile. Non je rigole, Razak vient nous réveiller parce-que, encore une fois, on galère. On reveille Johanna qui comme toujours ne comprend rien :-) et pensait que le réveil était à 8h. Les sacs chargés sur le dos, nous partons à 4 (Samba Diallo, Mr Pouce, Razak et Johanna) sur des zems en direction de la N2 sur laquelle nous pourrons prendre un taxibrousse en direction d'Agbodrafo.

Nous arrivons sur la route et à peine descendu du Zem, nous sommes déjà assaillis par les taximans qui, s'ils le pouvaient, nous prendraient par la culotte et nous jetteraient dans leur taxi avant de démarrer en trombe sans savoir quelle direction prendre. Nous trouvons donc taxi à notre pied et partons tout naturellement à 7 avec bagages dans une berline bas de gamme. Le voyage avec Razak sur les genoux fut tout de même très agréable surtout en regardant Mr Pouce se cogner la tête sur le plafond de la voiture à chaque choc de la voiture.

Grâce à un voyage en taxi avec des pointes à 100 sur la nationale, nous faisons les 50 bornes assez rapidement. Nous arrivons sur le bord de la route juste après Agbodrafo dans un petit village et nous sommes amenés par Razak chez le père de son ami Maurice dit Momo. Celui-ci étant parti jouer au foot sur la plage, nous l'attendons patiemment. 

Il arrive enfin, se change et nous fait faire un rapide tour du propriétaire avec les présentations d'usage du papa. Il nous emmène ensuite chez sa mère qui habite non loin de là. 

Arrivés chez sa maman, nous sommes accueillis par une femme chaleureuse et drôle. Momo nous propose un plat de pâte avec une sauce parfaitement dosée au niveau piment. Autre tradition de Momo, le verre de Sodabi (non, ce n'est pas de la voltic dans la bouteille) du petit déjeuner qui est, comment dire, très difficile à première vue. Le truc à éviter c'est de le boire en plusieurs fois, buvez ça CUL SEC.

Pour Mr pouce, cette boisson a tendance à le faire transpirer beaucoup, mais vraiment beaucoup. Pour Momo, c'est la douche. Pour Razak qui a bu son verre comme les autres, il fut très joyeux pendant 1h30. Pour moi, j'ai redécouvert mon anatomie jusqu'à l'estomac. Pour Johanna, ce fut très difficile mais le millilitre a été englouti. Après s'être restaurés, nous partons faire un tour à Agbodrafo avec Momo pour guide. Le voyage jusqu'à Agbodrafo fut long et très chaud. Nous commençons par visiter un endroit méconnu puisque clandestin à l'époque : la maison des esclaves ou Maison Wood. 

Durant la visite, on nous permet de visitier les fondations dans lesquelles les esclaves étaient enfermés par centaines en position accroupis pendant deux semaines afin de s'habituer aux cales des bateaux.

Après la visite de la maison et de sa boutique,

nous nous dirigeons vers le puit aux esclaves où les esclaves étaient lavés une dernière fois avant d'être parqués dans les bâteaux en direction des amériques.

Nous repartons ensuite en direction d'Agbodrafo par la plage.

Arrivés chez Momo, et après une journée intensive de marche sous le soleil, nous n'avons qu'une seule envie, c'est de nous jeter dans le lac Togo juste à coté. Donc direction le lac mes enfants, short/serviette, GO.

Arrivé sur place, demi tour droite, je passe mon tour pour le lac. On préfére s'amuser à regarder des petits crustacés se battre pour un morceau de pain que Jojo a eu l'idée de lancer, et poser sur la ligne de chemin de fer passant au dessus du lac.

 

Arrivée là, Johanna nous annonce qu'elle va nous laisser et rentrer.

Nous disons donc au revoir à Johanna et Razak, et retournons chez le papa de Momo, nous passons la soirée dans un village dans le noir et décidons de jouer aux cartes pour passer le temps.

Après un repas dans le noir avec une bonne bière fraîche,

 

il est temps d'aller se coucher pour une deuxième journée mais cette fois-ci, à Aneho, et pour la première fois en solo. 

 

Commentaires

 Mr. Pouce
Il y aura quelques litres de Voltic dans les valises de retour, tu vas aimer.
 Soeurette
J'espère que vous avez conservé un échantillon de la volvic ! :)



Autres récits de voyage

Autres Recits en Togo